Guides CBD

Test salivaire CBD : ce qu’il faut savoir avant de conduire

La loi définit comme drogue, toute substance qui influe nos capacités cognitives ou émotionnelles, et qui amène à l’addiction. Ces molécules agissent directement sur le centre nerveux en perturbant la perception ou encore l’état de conscience. Selon les statistiques, environ 22 % des Français meurent dans des accidents routiers, après la prise d’un certain type de drogue. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a pris des mesures de contrôle supplémentaire : le test salivaire.

Mais quelle est la législation du CBD en ce qui concerne la route ? Un stupéfiant reconnu par l’OMS comme inoffensif. Sa consommation peut-elle être soumise au test salivaire ? Quelles précautions faut-il prendre ? Toutes les réponses ici.

Qu’est-ce que le CBD : Rappel

Le cannabidiol ou CBD est un actif chimique extrait du cannabis (le chanvre indien). Il possède les mêmes composants atomiques que le THC. Mais contrairement à ce dernier, ce cannabinoïde produit des effets plus atténués. Il ne présente effectivement pas de danger pour l’organisme.

Quels sont les bienfaits du CBD ?

Le CBD est un bon remède contre :

  • L’anxiété et la dépression
  • L’arthrite, la fibromyalgie et les inflammations
  • L’épilepsie et la schizophrénie
  • Les nausées et les douleurs
  • Les troubles cardiovasculaires
  • Le diabète
  • L’insomnie
  • L’accroissement des tumeurs cancéreuses

Le CBD est également utilisé pour synthétiser des produits pharmaceutiques et il peut être prescrit sous ordonnance pour traiter des pathologies spécifiques. Pour obtenir plus d’informations sur ce sujet, vous pouvez consulter le guide « bienfaits du CBD ».

Le CBD est-il une drogue ?

Non, le CBD n’est pas une drogue ! Pour la simple et bonne raison que le CBD n’a pas d’effet psychotrope et ne provoque pas d’adiction, contrairement au THC (voir notre guide “CBD VS THC“). Le CBD permet à ses consommateurs de catalyser ou d’optimiser les réactions nerveuses face à la douleur, à la manifestation de l’anxiété ou des crises d’angoisses. Le cannabidiol calme les symptomes de certaines pathologie, et à ce titre est notamment utilisé comme traitement pour calmer les douleurs chroniques comme l’arthrose par exemple.

Usage du test salivaire

L’usage du test salivaire doit répondre aux normes en vigueur stipulés dans le code de la circulation routière. La consommation de stupéfiants au volant est strictement interdite par la loi, sous peine d’amende ou d’emprisonnement. Cependant, le conducteur peut jouir d’un droit de contestation au dépistage salivaire. Mais dans tous les cas, d’autres procédures de vérification seront obligatoirement prises en compte.

Qu’est-ce qu’un test salivaire ?

Le test salivaire est un système de dépistage efficace et rapide, mis en place pour réduire les accidents de la route. Il est effectué par les forces de l’ordre, notamment la police routière, et sert généralement à détecter la présence et le type de drogues qu’a consommés le conducteur du véhicule par le biais d’un prélèvement de salive.

Quelles sont les drogues détectées par le test salivaire ?

Un test salivaire permet de dépister 5 typologies de drogues, à savoir :

  • Le tétrahydrocannabinol (THC)
  • Les opiacés (morphine, héroïne, opium, etc.)
  • Les amphétamines (ecstasy, méthylphénidate, etc.)
  • Les drogues hallucinogènes (mescaline, LSD, etc.)
  • La cocaïne

Quand la police a-t-elle recours au test salivaire, et quels sont les risques ?

La police procède au test salivaire dans le but d’éviter les pertes humaines dues à la consommation de stupéfiants. En effet, le risque d’accident de la route est décuplé après la prise de drogue. C’est pourquoi le dépistage est effectué pendant les contrôles routiers.

La consommation de stupéfiants avant de conduire est passible :

  • D’une amende de 4 500 € à 9000 €
  • D’une peine d’emprisonnement de 2 à 3 ans
  • D’une perte de 6 points à 8 points sur le permis de conduire
  • D’un retrait du permis pour 3 ans ou d’une annulation définitive

Test salivaire et CBD

Le cannabidiol est une substance légale en France ayant des vertus médicales significatives. Peut-on consommer du CBD sans crainte d’un contrôle de police ? La consommation de CBD peut-elle rendre un test salivaire positif, comme c’est le cas avec le cannabis ?

Le CBD n’est pas spécifiquement recherché lors des tests salivaires

Aucune règle législative n’empêche la consommation de CBD avant de conduire. Ce qui signifie que ce cannabinoïde n’est pas du tout pris en compte lors des tests salivaires. Seule la présence du THC sera considérée, puisqu’il figure dans le registre de l’ANSM.

Le CBD est-il détectable par un test salivaire ?

Oui, le CBD peut effectivement être détecté par un test salivaire dans la mesure où celui-ci contient du THC, même en de très faibles proportions. Vous devez savoir que certains produits à base CBD à l’exemple de l’E.-liquide (huile de cannabidiol), peuvent contenir du tétrahydrocannabinol.

Pour que la vente de ce cannabinoïde soit légale, le taux de THC qu’il contient ne doit pas dépasser le seuil de 0,2 %.

CBD et test salivaire positif : comment prouver qu’on a consommé du CBD et non du THC ?

Pour prouver que vous avez consommé du CBD et non du THC, vous pouvez demander à effectuer des analyses supplémentaires (test urinaire ou test capillaire), qui permettront de détecter le taux de THC dans votre organisme.

Sachez également que si le test salivaire est positif, la police procèdera à la vérification du résultat en laboratoire. Pour ce faire, elle effectue un nouveau prélèvement de salive ou de sang. Par conséquent, vous pouvez prouver la consommation du CBD grâce au test sanguin.

CBD et conduite : nos conseils pour éviter tous problèmes

Pour éviter tous les problèmes liés à la conduite et la consommation d’un produit à base de CBD, nous faisons appel à votre sens des responsabilités. Même si cette substance peut vous apaiser, sachez qu’il y a certaines précautions à prendre en compte.

Quels sont les produits de CBD qui peuvent rendre un test salivaire positif ?

Vous pouvez consommer des produits CBD à base d’huile ou de fleurs (combustion, vaporisation ou infusion). Pour assurer qu’un test salivaire cbd soit négatif, vous devez prendre en considération le type de consommation, le taux de THC et la période de la dernière prise.

La prise d’huile de CBD est positive au test si vous l’avez consommé une heure avant. Quant à la fleur, si vous en avez consommé en combustion avec un taux de 0,2 % de THC, le test peut être positif entre 30 minutes à 7 heures de la dernière prise. Si le taux de THC s’élève à 1 %, l’heure de la dernière prise est estimée à 14 h avant le test.

Ne pas sous-estimer les effets du CBD avant de prendre le volant

Il est préférable d’espacer au maximum le temps entre la consommation de CBD et la conduite. Si vous souhaitez cependant conduire après avoir consommé du CBD, il est conseillé :

  • De privilégier le microdosage
  • De surveiller tout signe de somnolence dû à la prise de CBD (voir guide « effets CBD »)
  • De vous renseigner sur les risques d’interaction médicamenteuse si vous êtes sous traitelebt (voir guide « effets secondaires CBD »)
Source
Effect of Cannabidiol and Δ9-Tetrahydrocannabinol on Driving PerformanceThe effect of cannabidiol on simulated car driving performance

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité